Préparation du parcours - Tour

Tour de France Randonneur


Préparation du parcours


Un itinéraire sur une carte papier, lorsque l'on a déjà préparé des parcours sur une carte Michelin ou sur une carte IGM, est facile à faire.
Il y a des routes nationales à éviter, des chevrons à contourner en trouvant une route plus plate, c'est long car il y des milliers de kilomètres mais c'est facile. Une fois ces cartes préparées, il ne faut pas les
oublier et il faut les porter avec soi et les garder au sec, loin de la pluie.



Cartes routières papier ou parcours GPS

Pour les cartes sur GPS ou smartphone, il suffit de quelques clics de souris puis des heures ensuite de vérification de l'itinéraire, des nationales à corriger, des traces VTT à éviter, voire des chemins piétons à remplacer.



Par contre le transport est facile, le parcours GPS est sauvegardé en double sur le smartphone, voire triplé avec une seconde application capable de lire le tracé sans connexion internet, voire encore assuré avec des captures d'écran, ... au cas où.

Les traces doivent également comporter les différents lieux qui servent aux contrôles ou à l'envoi des cartes postales, ainsi que les cols (voire la carte des cols du tour de France randonneur).

La simplicité des cartes papier est relativement remplacée par de l'électronique plus exigeante et moins sure.
Cependant c'est bien avec le GPS que l'itinéraire du Tour de France Randonneur sera suivi.



Confection des cartes GPs

Pour la confection des cartes, voici quelques outils utilisés :
- Google Earth pour voir les cartes en .kml et contrôler le dénivelé et la longueur.
- RideGPS pour la confection avec les directions GPS à suivre.
- Map.me pour utiliser également sur le smartphone.
- Komoot pour l'utilisation sur le smartphone.
- Training Center pour vérification finale et chargement des parcours sur le Garmin Edge.

Au programme de ces préparations, la confection des 21 traces GPS correspondant aux 21 étapes envisagées.
- La conversion de ces traces pour les charger sur le Garmin Edge.
- L'envoi de ces traces sur le smartphone pour les suivre si besoin avec Maps.me.
- Puis la conversion et l'envoi pour un second suivi possible via Komoot.

Pour le suivi en ligne via GPS, voyez le suivi géolocalisation qui sera mis en place et utilisé quotidiennement.